Le livre Respire. Comment le yoga m’a sauvé ! de Stéphane Haskell des Editions Marabout est un témoignage percutant sur le pouvoir du yoga. Si tu cherches à en savoir plus sur les bienfaits de cette pratique, si tu as besoin de te convaincre que « tout est possible » dans la vie, je te conseille cette lecture. Pour faire le plein de courage et de persévérance, il est idéal !

Résumé

Stéphane Haskell, sobre depuis trois mois, est en train de discuter avec une amie, lorsqu’il se « pisse dessus ». C’est cru mais c’est la réalité, il ne contrôle plus sa vessie, ce qui n’est pas bon signe. Aux urgences, après un scanner, on lui annonce qu’il est atteint du syndrome de la queue-de-cheval. Le disque du bas de sa colonne vertébrale s’est fracturé et compresse la partie terminale de la moelle épinière. En quelques jours et malgré une opération, sa vie bascule : il ne pourra peut-être plus jamais marcher normalement. Ce qui va le sauver ? Le yoga. Un long parcours fait de hauts et de bas, de grandes et petites découvertes de novembre 2007 jusqu’en mars 2015.

Pourquoi cette lecture ?

Le sport et moi, ça fait deux, les maux de dos sont mon quotidien depuis mon enfance et le yoga est ma nouvelle histoire d’amour. Autant vous dire que l’histoire de Stéphane Haskell m’a interpellée car mon problème de dos pourrait dégénérer en syndrome de la queue de cheval. J’ai du mal à m’imaginer, dans seulement cinq ans, paralysée du jour au lendemain alors que dans ma tête je suis encore toute jeune (genre 25 ans ah ah ah). La vie de n’importe qui peut basculer du jour au lendemain comme ça. J’ai feuilleté les pages et j’ai su que ce livre avait beaucoup à m’apporter. Depuis, j’ai décidé d’être à l’écoute de mon corps mais aussi de m’ouvrir encore plus à la philosophie du yoga.

Mon avis

Ce livre balaye le cliché du « yoga tendance » esthétique qui fait bien sur instagram. Tu sais, ces poses de contorsionniste capturées sur une plage paradisiaque. OK, si je pouvais les réaliser, je le ferais. Mais le yoga, c’est bien plus que cela et il ne faut pasl’oublier. Le yoga peut « sauver » comme l’indique le titre. Pour ma part, il m’a donné un nouveau souffle, une nouvelle direction. C’est un mode de vie, une façon de penser. On ne peut pas pratiquer le yoga sans lier le corps et l’esprit ou encore sans s’ouvrir à l’univers qui nous entoure et dont nous faisons partis. Le parcours de Stéphane Hasquel est saisissant, il y a un avant et un après. Pour finir, on a envie d’en savoir plus et de découvrir son documentaire tourné à travers le monde, Debout. Tomber est humain, se relever est divin. Belle découverte à toi !

Un extrait inspirant

(…) le mot yoga signifie en sanskri « relier », « unir », « mettre ensemble ». Toute la philosophie du yoga, et plus généralement de l’hindouisme, repose justement sur l’idée que le corps et l’esprit font partie intégrante de la nature et du cosmos. Rien n’est séparé, nous formons un tout avec l’univers. Cette idée peut paraître simpliste en apparence, surtout quand on l’observe avec notre cerveau d’aujourd’hui, formaté par les machines et les paysages urbains. Plus j’y pense, plus je trouve cela lumineux. Oui, pourquoi, nous, humains, serions-nous des êtres à part, déconnectés du monde ou supérieurs à lui ? Je réalise pourquoi certaines postures du yoga ressemblent à des figures animales ou à des éléments de la nature, le cobra, le crocodile, l’arbre, la montagne, la lune, le soleil… Tout simplement parce que nous sommes issus de cette même famille de cellules. »

Respire. Comment le yoga m'a sauvé !

par Stéphane Haskell (Collection Marabout)

Et si nous papotions ? Laissez-moi un message…

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donec velit, quis mi, dolor. libero. luctus vel, dictum felis venenatis