Adieu joli ventre rond photogénique ! Sa disparition, il y a maintenant six semaines, a mis fin au défi que je m’étais lancée : me prendre en photo durant toute ma grossesse. Un challenge parfait pour la collectionneuse de souvenirs que je suis mais difficilement réalisable car… je déteste passer devant l’objectif ! Alors, mission réussie ? Il est temps de faire le bilan de cette aventure photographique.

Mon challenge photo

Moi, moi, moi… Ou comment passer pour une nana qui s’aime, s’aime, s’aime ! Quand je regarde mon feed instagram, je me dis que c’est vraiment too much de se montrer autant. Pourtant, grâce à cette petite grille de photos, j’ai réalisé un projet qui me tenait vraiment à cœur. Il y a plusieurs semaines, je répondais à la question « Pourquoi je me mets en photos enceinte sur Instagram ? » dans un billet de blog. Parmi les réponses, la plus importante me parait être celle-ci : pour former une suite chronologique de souvenirs de ma seconde grossesse et ça, je t’encourage vraiment à le faire aussi.

  • Comment j’ai fait ? Je me suis imposée une régularité dans mes posts Instagram.
  • Pour en faire quoi ? Pour développer toutes ces photos au « format rétro » (carré comme sur instagram mais façon polaroid) sur le site Cheerz et ne rien oublier de cette période incroyable.

Comment s’est déroulé mon défi ?

J’ai commencé ce challenge dès le lendemain de l’échographie de mon premier trimestre de grossesse jusqu’à la semaine précédent mon accouchement… Clap, clap, clap, défi réussi… Ou presque. Je confesse deux ou trois photos manquantes sur les 26 semaines au total. Mais pour moi, c’est tout de même un grand succès ! En formulant mon but, j’ai trouvé la motivation pour me dépasser et je ne pensais pas que ça allait avoir autant  d’impacts :

  1. J’ai vraiment pu me rendre compte du développement progressif de mon ventre et j’ai pleinement profité de cette nouvelle silhouette.
  2. Motivée par le défi, j’ai pris plus d’assurance en osant porter des vêtements qui me plaisaient vraiment, mais que je n’aurais pas songé à essayer avant.
  3. J’ai moins peur d’être prise en photo (ce qui peut être utile quand on a un blog ^^) même si je ruse en me photographiant moi-même, enfermée chez moi.
  4. J’ai osé jouer les modèles pour la créatrice de robes de mariée Caroline Quesnel (photos à venir) et passer devant l’objectif de Sweet Mômes. Je n’étais pas à l’aise du tout mais je suis heureuse d’avoir de belles photos de ma grossesse à transmettre à Petitigre.
  5. Je suis allée au bout du défi en me disant que je ne revivrai jamais cette période et que je ne pouvais pas passer à côté. À l’inverse, j’ai souvent délaissé d’autres challenges entamés sur les réseaux. Notamment les défis sportifs genre « 30 days squat challenge »… Ce qui n’est pas du tout surprenant de ma part, je serais plutôt du genre à lancer des hashtag #NoSport #MoreChocolate.

Le résultat de mon challenge

Hop, aussitôt accouché, aussitôt commandée ! Depuis le tout début du défi, je voulais développer les photos prises au format carré pour Instagram dans un style polaroid. J’ai donc craqué pour la Box rétro Grrrr – avec ce nom, elle était destinée à Petitigre – chez Cheerz.com. Le coffret comprend jusqu’à 45 photos, si bien que j’aurais pu imprimer un cliché par semaine de grossesse en commençant dès le premier trimestre. J’ai directement numéroté les photos sur le site. Ouf, pas de rature possible, c’est parfait pour moi #perfectionniste ! Les clichés tiennent dans une petite box qui trouvera refuge dans la boite à souvenirs de ma grossesse. Au final, j’ai obtenu bien plus que ce que j’attendais de ces 26 semaines de défi. Il faut parfois sortir de sa zone de confort et oser. Lance-toi ! Pour t’encourager, je t’ai choppé un petit cadeau, 5 euros offerts sur le site Cheerz avec le code ISADORA et reviens me raconter ton propre défi 😉

 

 

Et si nous papotions ? Laissez-moi un message…

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

id ipsum Aliquam mattis et, facilisis